Musée du Louvre

 
Histoire > De Louis XIII à la Révolution

Le Louvre de Louis XIII

Sous le règne de Louis XIII, le chantier sera très irrégulièrement actif. Marie de Médicis se contente de faire des aménagements dans l’aile sud de la Cour carrée.
En 1624, Jacques le Mercier, premier architecte du Roi, est désigné pour mener à bien le quadruplement de la cour.

Il construit le pavillon de l’Horloge, l’aile dite Le Mercier et commence l’aile nord. Sublet de Noyers, nommé surintendant des bâtiments en 1638, relance le chantier qui languit. Il fait appel à Poussin pour décorer la Grande Galerie.
Celui-ci vient à Paris en 1641-1642, commence à exécuter sur la voûte de la galerie une vie d’Hercule, avant de retourner à Rome :
les amorces de la réalisation disparaîtront au XVIIIè siècle.

   

Le Louvre de Louis XIV

En octobre 1652, la famille royale, Anne d'Autriche, Mazarin et le jeune Louis XIV, quitte le Palais Royal et s'installe au Louvre.
En 1657 le jeune roi et Mazarin décident de l'agrandir et de l'aménager pour en faire la plus magnifique des résidences. Le Vau, le premier architecte, abat l'aile orientale, dernier vestige des temps de Philippe Auguste et Charles V. Il termine l'aile nord, double l'aile sud et élève sur la Seine une façade ornée de colonnes corinthiennes, puis, après l'incendie de la petite galerie, il la reconstruit plus vaste qu'elle n'était. Charles Le Brun y entreprend la décoration d’un ensemble sur le thème d’Apollon. (La galerie d’Apollon ne sera achevée qu’au XIXè s.)

En 1664 Colbert est nommé à la surintendance des bâtiments. Il crée, en 1667, le « Petit Conseil », formé de Le Vau, de Le Brun et de Claude Perrault et lui donne pour mission de produire collectivement le projet d’achèvement du Louvre.


En 1665 le Bernin arrive à Paris sur invitation du Roi. Il travaille assidûment quatre mois, modifiant sans cesse ses plans pour essayer de répondre aux exigences de Colbert, surintendant des bâtiments royaux. Le Bernin est baroque, et cela suffit à le condamner dans cette France du XVIIème siècle qui, seule en Europe, refuse totalement le Baroque. Le Bernin quitte Paris en 1665 après avoir posé la première pierre d'un projet qui ne verra jamais le jour.

En avril 1667 Colbert réuni Le Vau, Le Brun, Claude Perrault et son frère Charles pour leur demander un nouveau projet, Louis XIV choisit le projet d'une colonnade pour le Louvre. Il faudra près de 10 ans pour l'achever et elle restera près d'un siècle sans toiture. En 1666 Louis XIV quitte le Louvre pour s'installer dès 1682 à Versailles.

Le Louvre termine ainsi sa "carrière royale". Au long de son règne de plus d'un demi-siècle, le Roi-Soleil accumulera les cadeaux et les achats parfois de collections entières. L'oeuvre de Louis XIV au Louvre ne fut pas seulement celle d'un grand collectionneur mais aussi celle d'un grand bâtisseur.

   

Le Louvre au XVIIIè siècle


Louis XV, en 1754, décide d'installer le Grand Conseil au Louvre. Gabriel restaure la colonnade et fait détruire les baraques et les hôtels particuliers.
En 1756 les travaux s'achèvent faute d'argent en raison de la guerre de Sept Ans. En 1768 Marigny propose au roi un projet de Musée au Louvre que celui-ci accepte.

En 1776 le comte d'Angiviller, successeur de Marigny, annonce la transformation de toute la grande galerie en muséum français. Soufflot en est chargé ; il est urgent de la restaurer car elle est dans un étât lamentable. Il faut attendre la chute définitive de la royauté, pour que le 11 août 1792, une commission soit chargée d'organiser le muséum. Elle doit rassembler les tableaux des maisons royales mais aussi tous les biens confisqués aux émigrés et à l'Eglise.

  La Renaissance

 


Accueil Musées     Histoire du Musée du Louvre     Collections du Musée du Louvre