Musée du Louvre

 

Louis XIV : 1638-1715

Louis XIV
Louis XIV

Louis est né le cinq septembre 1638 au château de Saint Germain, premier enfant d'Anne d'Autriche et du roi Louis XIII après vingt-deux années de mariage. Agé de quatre ans et demi lors de la mort de son père (1643), il est placé sous la régence de sa mère. Cette dernière continue à gouverner avec Mazarin, qui avait eu toute la confiance de Louis XIII. La Fronde parlementaire puis princière de 1648 à 1652 a failli à la monarchie, cherchant à l'affaiblir. Ce souvenir sera terrible pour le jeune Louis XIV qui cherchera par tous les moyens à affirmer la monarchie absolue. En 1660, Louis XIV épouse sa cousine Marie-Thérèse d'Autriche, infante d'Espagne. ce mariage scelle le Traité des Pyrénées conclu entre la France et l'Espagne pour mettre fin à la guerre, ce traité consacre la prédominance de la France en Europe.
En 1661, à la mort de Mazarin, son parrain, Louis XIV en qui tous voyaient un jeune homme plus enclin aux divertissements tels que la musique, la chasse ou le ballet, surprend toute la cour : il décide à la plus grande stupéfaction de ne pas prendre de principal ministre et de gouverner par lui même.
Si le roi choisit de gouverner effectivement, il ne le fait jamais seul. Il s’entoure de ses ministres d’État, tandis que la gestion de certains domaines revient à d’autres conseils. Ce sera la grande force du régime de posséder des serviteurs aussi compétents, dévoués, actifs, à des postes déterminants. Si l'un d'eux fait preuve d'insubordination, il est brisé. C'est le cas de Foucquet, surintendant des Finances. Cette période est marquée par une ardeur réformatrice de grande ampleur.
Quittant le Louvre austère de ses parents, Louis XIV abandonne sans regret un Paris qui fut tour à tour bourguignon, ligueur et frondeur. Désormais, toutes les affaires de l'État se décideront à Versailles. Louis XIV, soucieux de rendre tangible la puissance et le prestige de la royauté, fait de Versailles, à l’origine simple rendez-vous de chasse de son père, le centre du pouvoir administratif et la vitrine de sa grandeur. Ce gigantesque chantier s’étale sur plus de quarante ans.
L’intérêt porté à l’image et au prestige se traduit aussi par un véritable mécénat culturel, dont l’ambition est bien de supplanter l’Italie comme centre de la civilisation en Europe. Après avoir dominé l'Europe avec la meilleure des armées, Louis XIV doit consentir à une première défaite avec le Traité de Ryswick en 1697 mettant fin à la guerre de la Ligue d'Augsbourg. Le roi doit rendre les territoires annexés depuis 1678, à l'exception de Strasbourg, et reconnaît Guillaume III d'Orange comme roi d'Angleterre. Cette paix, péniblement acquise, survient au moment où le royaume se trouve déjà dans une crise grave aussi bien politique qu'économique. Cette paix ne constitue qu'une simple trêve puisque Louis XIV accepte le testament de Charles II en faveur de son petit-fils le duc d'Anjou qui hérite ainsi de l'Espagne. Cette décision est à l'origine d'une guerre qui lie toute l'Europe contre la France , celle de la guerre de succession d'Espagne, la plus dure du règne de Louis XIV . Le Traité d'Utrecht en 1713 met fin à cette guerre qui a fini d'achever le royaume, et pourtant au milieu de toutes ces difficultés Louis XIV conserve une étonnante force d'âme et supporte les deuils qui s'abattent sur sa famille, lui qui avait une descendance si bien assurée, n'a plus qu'un arrière petit-fils.
Les questions religieuses tinrent une place importante durant le règne de Louis XIV et constituent sans doute l’aspect le plus négatif de sa politique. La lutte contre les protestants commence, pour sa part, en 1685, avec la révocation de l’édit de Nantes par l’édit de Fontainebleau. La révocation de l’édit de Nantes pousse vers l’exil au moins 300 000 personnes, appartenant en majorité à l’élite économique et intellectuelle du pays, qui vont s’installer en Allemagne, en Suisse ou dans les Provinces-Unies, qui bénéficient de leur dynamisme et de leur esprit d’entreprise.
Miné par la gangrène, le roi s’éteint à Versailles le 1er septembre 1715. Il a pour successeur son arrière-petit-fils, Louis XV, alors âgé de cinq ans.


Accueil Musées     Histoire du Musée du Louvre     Collections du Musée du Louvre