Sculpture nok. Nigéria.

Photograph

500 av. J.C.-500 ap. J.C. Conçue sur la base d'un cylindre creux remarquablement bien conservé au vu de ses dimensions, cette pièce présente sur sa paroi extérieure un cycle historié unique. Il est aisé de reconnaître, sur le pourtour de l'objet, une succession de scènes tirées de la vie quotidienne, notament des travaux agricoles. Gestes et attitudes, mais aussi objets et outils sont décrits avec une minutie et un souci manifeste d'exactitude. Les six personnages, alternaivement féminins et masculins, ont les bras levés et supportent au dessus de leur tête, un imposant serpent qu'ils semblent célébrer. Ce reptile est traditionnellement lié à la création du monde, à la fécondité ou au monde des ancêtres. Cette pièce offre un des plus anciens témoignages de la technique du relief narratif, et s'avère de ce fait capitale pour l'histoire de la création plastique en Afrique noire. Les figurations témoignent de la maîtrise remarquable des sculpteurs nok pour cette technique particulière. Sculpteurs complets, les artistes nok, maniaient avec dextérité l'art de la ronde-bosse, pour lequelle ils avaient une nette prédilection, mais également celui du bas relief. Ces deux techniques sont en outre souvent associées, la statue servant elle-même de support au relief.

Accueil Musées     Histoire du Musée du Louvre     Collections du Musée du Louvre