Sculpture de la civilisation d'Ifé. Nigéria.

Photograph

Tête. XII-XIV ème siècle. Toute la surface de la peau de cette sculpture est couverte par le motif récurrent des lignes parallèles, qui ont été interprétées soit comme l'évocation d'un voile de perle, soit comme la trace de peinture rituelle ou de véritables scarifications. La coiffure montre les ondulations naturelles de la chevelure, représentées à cru dans l'argile dont la surface a été par ailleurs soigneusement lissée. Les variations de couleurs à la surface sont dues aux conditions de cuisson. Typique de l'art d'Ifé, sont la représentation conventionnelle de l'œil, dont le coin de la paupière supérieure retombe sur celui de la paupière inférieure, l'absence de pupille et le bourrelet destiné à évoquer la présence des sourcils. Cette tête appartenait à un personnage représenté en pied, comme le montre la cassure allant du haut de la nuque au menton. La période entre le XI ème et le XV ème siècle, correspond à la période de production des terres cuites et des bronzes figuratifs dans un style naturaliste idéalisé, qui va aller vers une certaine schématisation entre le XV ème et le XVII ème siècle, avant de disparaître complètement.

Accueil Musées     Histoire du Musée du Louvre     Collections du Musée du Louvre