Sculpture sokoto. Nigéria.

Photograph

Tête masculine. Entre 500 et 100 av. J.C.. Nigeria. Cette sculpture, ainsi qu'un très grand ombre d'autres, ont été baptisées « Sokoto » du nom de l'état au sud-est duquel elles furent mises au jour. Elles forment un groupe homogène en raison de leurs caractéristiques iconographiques et formelles. Sur la centaine de pièces Sokoto recensées, sont conservées essentiellement des têtes isolées, en majorité masculines, mais qui, à l'origine, appartenaient à des statues représentant des personnages debout, figurés dans une attitude frontale. D'un point de vue stylistique, les têtes Sokoto adoptent toutes la même construction caractéristique : crâne globulaire, haut front dégagé, arcades sourcilières disposées en oblique, pupille percée et soulignée par un demi-cercle, visage plat et triangulaire. Cette œuvre présente une remarquable qualité d'exécution et de soin apporté à sa finition. La simplicité et l'équilibre de la composition, la maîtrise des volumes, souligné par le jeu des lignes courbes qui se répondent harmonieusement, et la subtilité du modelé s'imposent ici comme la marque d'un grand talent.

Accueil Musées     Histoire du Musée du Louvre     Collections du Musée du Louvre