Sculpture dédiée à Gou. République du Bénin.

Photograph

Cette statue avait une fonction religieuse mais également politique. Elle était destinée à recueillir les promesses d'actions et les défis proclamés par les guerriers lors des départs en campagne. Gou, divinité du fer travaillé et de la guerre, était censé accorder alors aux soldats une protection contre leurs ennemis. C'est la seule statue de fer de taille humaine connue en provenance d'Afrique. Une seconde particularité réside dans la traduction du mouvement imprimé par des jambes grêles, en léger déséquilibre : le pied droit de Gou s'avance tandis que le talon du pied gauche est quelque peu surélevé. La statue présente aussi une diversité étonnante de réponses techniques au travail du fer : forgé, laminé, mertelé, cloué et riveté. La tête de Gou est parée d'un couvre chef rond à bords relevés. Plutôt qu'un chapeau, il semble bien que se soit là un plateau à sacrifices ou « asen ». Dans les mains, Gou porte à droite un grand sabre et à gauche une cloche servant à rythmer les prières et à scander les litanies des noms royaux.

Accueil Musées     Histoire du Musée du Louvre     Collections du Musée du Louvre