Sculpture pré-dogon. Mali.

Photograph

Fin XV-début XVII ème siècle. Falaise de Bandiagara. Mali. Les spécialistes s'accordent désormais pour dater la venue des Dogons dans cette partie des falaises de Bandiagara au début du XVème siècle. Ceux qui devaient constituer les Dogons, sont probablement issus de l'ancien Etat Mandé du Ghana (VIII-XIIème siècle) ; d'où ils partirent vers le Xième siècle avant la formation de l'empire du Mali. A l'issue d'une périgrination de cent ans, après avoir suivi le cours du Niger, remontant jusqu'à Ségou et vivant dans la région de Djenne, ils s'installèrent dans le sud-ouest des falaises. La sculpture dogon, masques et statuettes, est avant tout rituelle. Les statuettes conservées dans des sanctuaires familiaux représentent des ancêtres ou des êtres mythiques. Certaines d'entre elles, les plus anciennes probablement, ont été trouvées à demi enfouies dans des grottes, couvertes d'un dépôt rougeâtre épais, sang d'animaux sacrifiés. La force et la vie de la sculpture dogon traduisent celles de la mythologie etdu rituel. Ces statuettes en bois sont l'œuvre des forgerons, qui en font aussi de plus abstraites, en fer, aux bras sans articulations comme l'étaient, selon le mythe, ceux des premiers êtres avant leur chute sur la terre. Son style épousant la forme du bois, sa grande taille et sa patine claire n'apparente nullement cette œuvre aux réalisations des Tellems, disparus au XVI ème siècle.

Accueil Musées     Histoire du Musée du Louvre     Collections du Musée du Louvre