Sculpture nalu. Guinée.

Photograph

Haut de masque mbanchong en forme de serpent. Bois, pigments. H : 240 cm. XIXè - début XXè siècle. Guinée. Les Nalu constituent une minorité ethnique vivant à l'extrême nord-ouest sur la côte de Guinée, où ils sont signalés depuis le XVè siècle dansles récits de voyages des navigateurs portugais. Les Nalu sont également implantés dans le sud de la Guinée-Bissau. A la saison sèche, les hommes s'adonnent au travail du bois et fabriquent de nombreux objets de culte et utilitaires. Selon le témoignage des chefs traditionnels nalu, le mbanchong, qui représente le génie du serpent python, est un objet sacré qui ne pouvaitêtre vu que par quelques rares initiés. Il apporte aux humains prospérité, fidélité, richesse et lutte contre tous les maléfices. Le mbanchongétait conservé dans la forêt sacrée et mis en relation avec une « pierre magique » sorte de pierre polie qui symbolise l'esprit du mbanchong. Dans ces déplacements, le haut du masque était porté grâce à un support en raphia conique posé sur la tête d'un homme recouvert de tissus et de paille. Les motifs qui ornent le haut du masque sont essentiellement composés de losanges gravés peints sur toute la longueur du bois. L'axe central les départage en chevrons. Ceux de la tête et de la partie médiane sont de taille plus importante que ceux du cou et de la base.Les couleurs ont une valeur symbolique : le rouge renvoie à la puissance, le blanc à la paix, le noir aux choses maléfiques.

Accueil Musées     Histoire du Musée du Louvre     Collections du Musée du Louvre