Musée du Louvre

 

Biographie de Charles VIII (1470-1498)

Charles VIII
Charles VIII

Né à Amboise en 1470, il est le fils unique de Louis XI et de Charlotte de Savoie. En 1483, son père meurt et il se retrouve à la tête du royaume à l'âge de 13 ans. Comme il est trop jeune pour régner, c'est sa soeur Anne de Beaujeu qui va assurer la régence jusqu'en 1491. Pendant cette régence, une partie de la noblesse, menée par Louis d'Orléans, oncle de Charles VIII et futur Louis XII entre en lutte ouverte avec le royaume.

A l'issue de la « Guerre folle », c'est la défaite des conjurés, Louis d'Orléans est fait prisonnier. Charles VIII le libère en 1491, il assume désormais la direction du royaume. La même année Louis d'Orléans souhaite marier Charles VIII avec Anne de Bretagne permettant ainsi de rattacher la Bretagne à la France. Seulement Charles VIII, déjà fiancé à Marguerite d'Autriche, doit rompre son engagement, renonçant ainsi à la dot de Marguerite d'Autriche (la Franche-Comté et l'Artois). Son père, Maximilien d'Autriche, fâché de cet évènement, excite les rois alentours contre la France. Ainsi Henry VII qui avait débarqué à Calais se voit octroyer une somme de 745000 écus d'or pour qu'il se retire (traité d'Etapes en 1493). Il réalise la même opération avec Ferdinand le Catholique à qui il faut céder la Cerdagne et le Roussillon.

Charles VIII, souhaite réaliser le projet de son père, Louis XI, qui était de réclamer les droits sur le royaume de Naples tenus de sa mère, Marie d'Anjou. Ainsi Charles VIII s'élance dans l'aventure, épris des épopées chevaleresques, préméditant une action contre les turcs. Il conquit facilement la Savoie et le marquisat de Saluces et du Montferrat. Charles VIII rencontre de faibles résistances à Naples. L'armée royale se comporte comme en pays conquis, les Italiens souhaitent s'en débarrasser. La guerre entreprise par la ligue de Venise, animée par le duc de Milan et la république de Venise, rend aux Français le séjour en Italie impossible.

Après la bataille de Fornoue, Charles VIII regagne la France en 1495. Les dernières places tenues en Italie sont perdues l'année suivante. Cependant si tous les territoires ont été perdus, de prodigieuses collections dérobées à Florence et à Rome, viennent enrichir les collections françaises.

Il poursuit la politique de sa soeur Anne de Beaujeu en matière d'impôts, ceux-ci restant tout au long de son règne inférieurs à ce qu'ils étaient sous Louis XI. Cette politique très populaire, laisse les caisses du trésor au plus bas. Son successeur Louis XII devra relever le niveau des impôts.

En 1498, alors qu'il est dans sa résidence favorite, le château d'Amboise, jouant à la paume, il heurte le linteau d'une porte assez basse. Il tombe à la renverse et meurt presque aussitôt. Ses trois enfants, étant morts en bas âge, la branche des Valois s'éteint, laissant le trône vaquant. C'est Louis d'Orléans, le rebelle à l'accession de Charles VIII, qui est le plus proche héritier et devient alors Louis XII.

Accueil Musées     Histoire du Musée du Louvre     Collections du Musée du Louvre